Bardenas Reales, Far West ibérique

Certains prendront la direction des États-Unis ou du Chili pour se confronter à la beauté de paysages désertiques  synonymes de road movies endiablés ou de chevauchées sauvages. Il n’y a pourtant pas besoin d’aller très loin pour en prendre plein la vue… 

Un décor de cinéma

Les réalisateurs ne s’y sont pas trompés puisque, à l’instar du site de Tabernas en Andalousie, ils sont nombreux à avoir choisi ce lieu pour y tourner leurs créations. Peut-être avez-vous vu Le Monde ne suffit pas  du Michael Apted avec Pierce Brosnan, Sophie Marceau et Denise Richards ? L’une des scènes de ce 19e opus des aventures du célèbre agent secret britannique est ainsi tournée dans ce décor naturel exceptionnel.

On peut citer d’autres films tournés eux aussi ici comme Action Mutante (1992) du réalisateur espagnol Alex de La Iglesia ou bien encore le projet de long-métrage dédié au célèbre Don Quichotte de la Mancha par Terry Gilliams. Le film, au casting 5 étoiles, avec Jean Rochefort dans le rôle titre, ne vit malheureusement jamais le jour, et notamment à cause des problèmes rencontrés sur le tournage dans la zone de Pisquerra… On peut toutefois en voir quelques bribes dans le documentaire né de cet échec et intitulé Lost in La Mancha.

Plusieurs clips, voulant jouer la carte du Far West, ont également pris le pari sur la ressemblance de Bardenas Reales à l’Ouest américain. C’est le cas des très français Johnny Hallyday et Eddy Mitchell pour On veut des Légendes, dont l’histoire se déroule à Las Cortinas dans la Blanca Baja.

 

 Une réserve de la Biosphère

 C’est en 2000 que cette zone semi-désertique connus sous le nom de Bardenas Reales fut désignée en tant que réserve de la biosphère par l’Unesco. Un  titre honorifique bien mérité pour ce site d’une superficie de 42 500 hectares environ, qui ne cesse de séduire les amoureux de nature et de grands espaces. Né de l’érosion de sols riches en argile, grès et gypse, Bardenas Reales se révèle être un stupéfiant chef-d’œuvre de la nature. Ses teintes, allant du blanc à l’ocre, colorent gracieusement ces étonnantes sculptures naturelles qui ressemblent fortement à celles que l’on peut admirer à Monument Valley, outre-Atlantique.

Plusieurs monts aux formes insolites comme le Castildetierra ou le Pisquerra sont devenues les stars incontestables des clichés touristiques réalisés par les visiteurs dans ce coin de l’Espagne. Il faut distinguer trois Bardenas Reales puisque ce territoire comprend en effet trois sites aux caractéristiques spécifiques à chacun d’entre eux : El Plano, un plateau aux terres cultivées ; la Negra, une zone boisée de pins d’Alep et de chênes kermès et la Blanca, la plus connue, celle qui vous donne des envies de western.

Les Bardenas Blancas constituent également une jolie destination pour ceux qui aiment les oiseaux : pas moins de 24 espèces rapaces y ont élu domicile, comme le faucon pèlerin, le vautour fauve et l’aigle botté, que l’on peut notamment admirer au Rincón de Bú. Le Balcón de Pilatos, l’un des quelques belvédères disséminés à Bardenas Blancas , constitue un poste d’observation idéal pour admirer la beauté de ces géants des airs…

blog-espagne-navare-bardenas-reales

Visiter Bardenas Reales

Il est évident qu’une aventure du côté de Bardenas Reales en plein mois de juillet ou d’août n’est pas franchement la meilleure des idées. Les températures y sont particulièrement élevées : vous risquez d’avoir soif, très soif, et très très chaud. Compte tenu des spécificités du terrain, évitez également de vous y rendre en cas de fortes pluies…

En revanche, les périodes de juin et septembre sont idéales pour vous balader au cœur de ce décor extraordinaire. Beaucoup optent pour l’option vélo, il suffit d’ailleurs de jeter un œil aux vidéos consacrées postées sur youtube, qui mettent en scène de nombreux cyclistes en goguette évoluant dans la zone de Bardenas Blancas.

Vous trouverez des kilomètres de pistes et chemins  (700 km environ) sur lesquels sillonner à vélo, à pied, ou en voiture, les cheveux dans le vent. Il est par ailleurs fortement conseillé de faire appel à un guide pour éviter de vous perdre et de finir tout desséché, mais également pour en apprendre davantage sur ce lieu magique. Profitez de votre circuit dans les environs pour visiter la ville de Tudela, riche en monuments historiques d’envergure.

 blog-espagne-navare-bardenas-reales

© photo principale et photos de l'article : Miguel Angel Garcia