Festival de San Sebastian

Le 26 septembre dernier s’est clôturée la   63e édition du Festival du Film de San Sebastian, un événement prestigieux sur la planète cinéma. S’il met en avant la production espagnole, ce rendez-vous est aussi et avant tout international, en témoigne la récompense suprême attribuée cette année au réalisateur islandais Rúnar Rúnarsson. Son film Sparrow, qui raconte les tribulations d’un adolescent à l’aube de sa vie d’adulte, a ainsi reçu la Concha de Oro, ou coquillage d’or 2015.

 

Photocall du festival
Le photocall vue sur mer du festival

Historique

C’est le 21 septembre 1953 que fut lancé pour la première fois le Donostiako Nazioarteko Zinemaldia ou Festival du Film Espagnol dans la ville basque de San-Sebastian. Objectif : célébrer et mettre en avant la production cinématographique espagnole. Pari tenu et bien plus encore... il devient international en 1955. Mais il faudra néanmoins attendre 1957 pour qu’il passe en catégorie A, soit le niveau suprême pour qu’un festival puisse être ouvert à la compétition, sans spécialisation exigée (langue, nationalité, genre).

Il est devenu depuis le festival le plus important en Espagne, attirant la crème de la crème du cinéma mondial dans cette séduisante ville du Pays Basque. San Sebastian devient alors, le temps d’une dizaine de jours, le rendez-vous des plus grandes stars de la planète.

Parmi les grandes figures du 7e art ayant foulé des pieds son tapis rouge, on peut citer des réalisateurs de génie comme Alfred Hitchcock, Jean-Luc Godard, Francis Ford Coppola, Federico Fellini, Fritz Lang ou François Truffaut ; des actrices glamour comme Sophia Loren, Elizabeth Taylor, Victoria Abril ou Gina Lollobrigida.

 

Pedro Almodovar et Woody Allen (2004)
Pedro Almodovar et Woody Allen (2004)

 

Récompenses et catégories

Côté récompenses, c’est une « Coquille d’Or » que l’on remet au meilleur des films parmi les différents long-métrages espagnols ou étrangers  présentés en compétition, une « Coquille d’argent » pour le meilleur réalisateur, acteur et la meilleure actrice et des prix du jury (photographie et scénario). Parmi les autres prix décernés lors de ce grand rendez-vous automnal, figurent notamment  le prix Sebastiane pour les œuvres fictionnelles ou documentaires liées aux valeurs gay et lesbiennes ou bien encore le prix Fibresci, décerné par la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique 2015.

Mais chaque festival a aussi son prix honorifique, et San Sebastian ne déroge pas à la règle avec le Donostia. On a ainsi vu, ces dernières années, de grands acteurs et réalisateurs monter sur scène pour recevoir ce précieux trophée lié à leur carrière prolifique. Isabelle Huppert, Benicio del Toro, Woody Allen, Ewan Mc Gregor, Glenn Close et, dernière en date, la comédienne britannique Emily Watson, dont on a pu apprécier la justesse et le charisme dans Breaking the Waves de Lars Von Trier par exemple.

Une section spéciale « Made in Spain » présente différentes productions espagnoles sorties dans l’année en dehors de la compétition officielle, mais qui bénéficient, par le biais de cet événement, d’une portée internationale. À noter également, une mise en valeur du cinéma basque à travers une sélection et des prix spécifiques.

Une Concha de Plata - un des prix du festival
Une Concha de Plata - un des prix du festival

Le palmarès 2015

L'affiche de la 63e édition
L'affiche de la 63e édition

Après La Niña de Fuego en 2014, thriller espagnol de Carlos Vermut, c’est cette fois l’œuvre d’un réalisateur islandais qui a obtenu cette année le Saint-Graal. Sparrow de Rúnar Rúnarsson est donc centré sur la vie d’Ari, un jeune homme de 16 ans, qui part vivre avec son père dans un fjord reculé, après avoir vécu plusieurs années dans la capitale, Reykjavik.

Notons qu’une Française, Lucile Hadzihalilovic, a quant à elle reçu le prix du jury, soit le second prix le plus important de la compétition avec son film SF, Evolution.

Nouveau cocorico puisque le prix européen est quant à lui allé à la coproduction française Mountains May Depart de Jia Zhang-Ke.

Les fans de l’argentin Ricardo Darin sont aux anges puisque le comédien a reçu le prix du meilleur acteur, avec son collègue Javier Camara pour Truman.

© photo principale : Iñaki Pardo, site officiel du Festival de San Sebastian, © photos article de haut en bas : n° 2,site officiel du Festival de San Sebastian, n°3 Archivo Festival, n°4 Juan Naharro Gimenez GettyImages, n°5 site officiel du Festival de San Sebastian