Janvier : Rois Mages, tambours et fêtes païennes

Le mois de janvier est un mois riche en célébrations au royaume d’Espagne. Des fêtes religieuses, bien entendu, mais pas que… La nouvelle année est également célébrée à la manière païenne et c’est un sacré spectacle pour les visiteurs de passage. Alors direction l’Espagne pour fêter cette nouvelle année 2016 dans la rue, dans les églises et dans les champs !

Les Calvalcades des Rois mages

On ne plaisante pas avec les Rois mages en Espagne… ils ont encore plus la côte que le père Noël ! C’est traditionnellement le jour de leur célébration, à l’épiphanie le 5 janvier, que la distribution des cadeaux est faite. Partout en Espagne des fêtes populaires leur sont dédiées.

À Igualada (Catalogne)

Il existe d’ailleurs un endroit en Catalogne où ils sont particulièrement attendus : Igualada. Il s’agirait de la plus ancienne de Catalogne… ici leur arrivée est préparée avec ferveur.  Le 28 décembre, le page Faruk, ambassadeur des rois, fait son entrée puis, le 1er janvier, collecte les différentes lettres des enfants. Mais le 5 janvier que les enfants attendent pourront enfin voir Melchior, Balthazar et Gaspard lors d’un défilé hautement populaire plein de cadeaux et de bonbons. Magique !

À Alcoy (Alicante)

Organisée pour la première fois en 1885, elle est considérée comme la plus ancienne d’Espagne. C’est aussi l’une des plus réputées. Défilé d’enfants déguisés en bergers, arrivée de l’émissaire royal et, en point d’orgue, la parade des célèbres mages sur des chameaux précédés par des porteurs de torches… et suivis par des pages distribuant des cadeaux en grimpant sur des échelles pour atteindre fenêtres et balcons.

À Séville (Andalousie)

Cette célébration des Rois mages à la sauce andalouse est l’une des plus appréciées en Espagne ! Chaque 5 janvier depuis 1918, des milliers de personnes se pressent dans les rues de cette merveilleuse ville de Séville pour assister médusés à un défilé de chars tous plus éclatants les uns que les autres. Ça brille, c’est beau et c’est plein de bonbons! Une trentaine de chars sont confectionnés à cette occasion. Ne manquez pas ce rendez-vous traditionnel si vous séjournez dans la région.

Les chars dans les rues de Séville
Les chars dans les rues de Séville

Fêtes de la Vijanera (Cantabrie)

Voici une fête pour le moins surprenante que celle qui se tient chaque année dans la petite commune de Silió (Molledo) en Cantabrie. Désignée « Fête Nationale d’Intérêt Touristique », celle-ci se déroule chaque premier dimanche du mois de janvier et est considérée comme le premier carnaval d’Europe. Cette célébration hivernale païenne aurait comme origine des traditions romaines organisées en l’honneur du dieu Janus, le «  le dieu romain des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes ». Ici, pas de Rois mages, mais des habitants déguisés en animaux ou en créatures de la nature pour un défilé bigarré et ponctué de différentes haltes. La plus attendue est celle de la « capture de l’ours » (pas d’inquiétude, il ne s’agit que d’une personne déguisée), par une bande de zamarracos, ces personnages à cloches aux chapeaux pointus.

Pour vous rendre compte du caractère de cet événement, voici une petite vidéo intéressante :

La Tamborrada (Pays Basque)

Chaque année, le 20 janvier, Saint-Sébastien fête son saint patron lors d’une grande fête plutôt bruyante mais galvanisante… La Tamborrada ! Devenue tradition populaire en 1836, celle-ci attire chaque année de nombreux curieux qui assistent au défilé de ces fanfares… qui se compte aujourd’hui au nombre de 125 ! Habillés de costumes militaires rappelant la guerre d’Indépendance, ces nombreuses troupes de musiciens défilent joyeusement dans la ville en jouant les mélodies de Sarriegui. La fête commence toujours de la même façon, avec le lever du drapeau de la ville Place de la Constitución et se termine 24 heures plus tard, à minuit le jour suivant.

© photo principale : Manuel Flikr © photos article : n° Ateneo de Sevilla