Le flamenco

Bien entendu, il y a la guitare, dont les notes sautent, sursautent, accompagnent  les mains, les claquements de doigts, les castagnettes ou le jeu des pieds des hommes (zapateado), qui battent la mesure. Et la danse, sensuelle, à la fois animale et stylisée pour les femmes, envoûtante, hypnotisante et profondément théâtrale.

Origines

Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO depuis 2010, le flamenco serait né en Andalousie au XVIIIe siècle du mélange de trois cultures : juive, andalouse-chrétienne et musulmane. Rythmes de la musique noire, chants religieux juifs, mélodies arabes… se sont entremêlées pour donner naissance à un style musical et de danse unique au monde !
Terre d’invasions, et de cohabitation, rappelons que le sud de l’Espagne fut en effet un vrai melting pot culturel dont on peut aujourd’hui en observer les plus beaux vestiges. Et ces vestiges ne sont pas tous figés dans la pierre… Il suffit de se rendre sur place pour se rendre compte que certaines traditions folkloriques sont toujours bien vivaces.

Une vision orientaliste de l'art flamenco au XIXe siècle Une gyspsie danse dans le jardin, Alfred Dehodencq
Une vision orientaliste de l'art flamenco au XIXe siècle

On attribue également l’existence du flamenco au peuple gitan, originaire de l’Inde. Des études comparatives des danses indiennes et du flamenco ont ainsi été faites, mettant en lumière de nombreuses similitudes. Il est cependant certain que les Gitans, s’ils n’en sont pas les créateurs, ont fortement contribué à son expansion et développement, en le faisant vivre dans les tavernes et cabarets des grandes villes et villages d’Andalousie. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui cherchent à percer le mystère des origines du flamenco. Un doctorat lui est même consacré.
Quant à la danse, elle fait des émules aux quatre coins de la planète : il y a même plus d’écoles de danse au Japon qu’en Espagne !

Les lieux

Vous avez envie d’assister à un spectacle de flamenco ? Si vous êtes de passage à Madrid, poussez la porte d’un de ces établissements dans la ville appelés tablaos. Certains sont particulièrement réputés. Mais il va de soi que si vous êtes un fanatique du flamenco, c’est en Andalousie que vous devez vous rendre. Berceaux du flamenco, Séville, Cadix, Triana ou Jerez de la Frontera sont les lieux de prédilection de votre voyage sur les traces de ce folklore ancestral.

La féria de Séville
La féria de Séville

Dans les tablaos, vous attend une atmosphère sans égale, qui vous laissera certainement un souvenir indélébile.  Tapas, vin et flamenco endiablé seront au menu de votre soirée !
À noter que l’Office du tourisme espagnol propose différentes balades et itinéraires sur le thème des routes flamencas. En outre, plusieurs festivals lui sont consacrés comme Las Noches de Embrujo ou La Biennale du Flamenco, ainsi que des musées, tels que le musée de la danse flamenco de Séville.

Concert de flamenco où la guitare et le chant accompagnent la danse
Concert de flamenco où la guitare et le chant accompagnent la danse

Paco de Lucia

Terminons avec quelques notes de l’un, voire du maître de la guitare flamenca. Il s’agit bien entendu du célèbre Paco de Lucia, qui nous a quittés en 2014 et laissé en héritage un répertoire musical d’exception !

© photo principale : Eleazar - Flickr © photos article de haut en bas : n° 2 Alfred Dehodencq Une Dance bohémienne dans les jardins de l'Alcázar 1851, N°3 David Sim - Flickr, n°4 Marie-Thérèse Hébert & Jean-Robert Thibault, © vidéo youtube shahinone87
  • marie

    La plus belle danse du monde, merci pour cet article !!

  • Famille Nomade Digitale

    Merci pour cet article qui me permet de découvrir que nous séjournons pile poile dans la bonne province pour découvrir enfin tout l’art du flamenco. Nous sommes pour 2 mois à coté de Jerez de la Frontera (Chipiona) Et je n’ai qu’une hâte : assister à un vrai spéctacle 🙂
    Christine

  • Je suis très passionnée par le danse. Et ce que j’aime dans la danse FLAMENCO : sa force émotionnelle, son pouvoir de séduction, sa façon de nous donner l’impression de VIVRE PLUS. Merci pour cet article ça m’a donné encore d’idée sur cette danse !