Tolède, capitale de la gastronomie 2016

En 2015, trois millions de touristes sont venus arpenter les charmantes ruelles de la cité fortifiée de Tolède, construite au bord du Tage et située à moins de 70 km de Madrid. L’occasion de découvrir ses portes arquées, ses ponts, ses nombreux monuments religieux, le château fort de San Servando et…goûter à ses spécialités culinaires. Élue cette année Capitale de la Gastronomie, Tolède est décidément incontournable en 2016 !

 2016, un grand cru

C’est une très bonne année pour Tolède et l’heure est décidément à la célébration : on fête le 30e anniversaire de sa désignation en tant que ville patrimoine de l’humanité par l’Unesco.  C’est aussi le moment  de mettre à l’honneur l’un des plus grands écrivains qu’ait compté le pays, Miguel de Cervantès. Il y a 400 ans s’éteignait l’artiste, laissant en héritage une œuvre sublime restée dans la mémoire collective, à savoir le célèbre Don Quichotte de La Mancha. De nombreux lecteurs se rendent chaque année dans la région pour suivre les traces de ce chevalier.

Portrait de Cervantés par Juan de Jauregui
Portrait de Cervantés par Juan de Jauregui

 

Mais un autre événement d’importance vient de se produire, à savoir la désignation de Tolède comme Capitale de la Gastronomie 2016, succédant à Caceres et préférée à Huelva en Andalousie.

 

Les spécialités de Tolède

Pourquoi les jurys de la Fédération Espagnole de l'Hôtellerie et de la Fédération Espagnole des Journalistes et Écrivains du Tourisme ont-ils choisi Tolède comme capitale gastronomique ? Avec une belle dose de poésie en tout cas : « un mélange de simplicité, celle de ses produits, et d'élévation due au génie de ses gens. Quelque chose de similaire à ce qui se produit dans Don Quichotte, où se fondent l'âme du peuple commun et une culture relevée. »

Ce qui caractérise la cuisine de Tolède est ce que l’on pourrait définir une absence de sophistication, mais dans le bon sens du terme, à des années lumières du snobisme développé par d’autres.  De bons produits, une cuisine du terroir, des plats ancestraux…

Parmi les spécialités que vous pourrez déguster là-bas, figurent notamment la perdiz estofada ou perdrix cuite à l’étouffée aux plantes aromatiques, le pisto manchego (qui est une ratatouille locale), le cocido et le puchero, des variétés de pot-au-feu ibérique, un ragoût de viande aux petits pois et tomates appelé carcamusa, la sopa castellana soit une soupe préparée dans une terre cuite au paprika, ail, jambon, œufs et pain. Citons également le venado con setas y peras, une viande de cerf au beurre, sauce brandy, champignons et poires.

Le pisto manchego
Le pisto manchego

Les amateurs de douceurs seront aux anges puisque Tolède possède de nombreux desserts typiques qui devraient vous faire fondre de plaisir…. à commencer par le massepain, consommé en particulier à Noël : amandes, sucres, et même une appellation d’origine contrôlée ! Bien évidemment, avant de passer au sucré, laissons-nous tenter par une tranche de queso manchego au lait de brebis, accompagné d’un verre de vin issu de ses 400 000 hectares de vignobles.

Les mazapanes tout juste sortis du four
Les massepaon (mazapanes) tout juste sortis du four

 

Les événements gastronomiques de l’année

L’année sera bien évidemment ponctuée de nombreux évènements gastronomiques. Pour célébrer ce couronnement, la ville a également mis en place un système de « pass gourmet » permettant de profiter, dans différents établissements de la ville, d’une tapa et d’un verre de vin pour un prix tout mini. En parlant de tapas, ne manquez le concours de tapas « Tapeando por Toledo » organisé en juin et, du 19 février au 1er mars, la Journée du Puchero et de la Cazuela.

De nombreuses caves à vin et d’affinages seront également ouvertes aux visiteurs pour d’agréables moments de dégustation.

© photo principale : Diliff © photos article de haut en bas : n° 2 Musée du Pardo, 3 Jenly, 4 Tamorlan.